AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ▪ broken wings.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Susie Cheng

avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2015
Id Card : sowon, maknae.
Pseudo : l'oisillon bleu.
Age : twenty-three yo.
Job/studies : fifth year - history of arts studies.
Acitivities : tennis, theater club.
House : sigma psi zeta (responsible for organisation) - phébé room w/ penelope.
Status : uc

WINGS OF A DREAM.
Money: $$$$$.
Contacts:
Disponibilité :

MessageSujet: ▪ broken wings.   Mar 28 Juil - 19:01




lance, roza.
found something real that's out of touch
credits © tumblr.

◮ postcards and polaroids.
PRENOM(S) NOMRosemary Eva Lance, voilà ce qui figure sur son acte de naissance. Un prénom de baptême dont qu'elle n'use que du diminutif, le caractère croyant de son appellation n'étant qu'un souhait de sa mère (issue d'une famille dont le père est pasteur). Quand à Eva, elle le doit à l'une des sœurs de son père, un devoir de mémoire ou d'honneur c'est du pareil au même.
AGE, DATE ET LIEU DE NAISSANCE ▪  La brunette va tout droit vers sa vingt-troisième années. Les années qui l'éloignent pleinement de la majorité sont désormais révolues et les bons proverbes qui font allusion à la sagesse n'ont strictement rien à voir. D'ici quelques semaines, soit le dernier jour du mois d'aout elle fêtera son anniversaire. Une journée commune selon elle mais ses proches lui rappellent toujours l'importance de ce jour. Outre ce détail facultatif, elle est native de Chicago (Illinois).
ORIGINES ▪  Si votre curiosité vous pousse a remonter l'intégralité de la généalogie de sa famille alors réserver les sept prochains jours. Plus sérieusement, il suffit de remonter à ses grands parents et de l'accent prononcé de sa mère pour saisir la portée de ses origines. Des souches américaines du coté de son paternel, des origines écossaises du coté de sa mère.
STATUT CIVIL ▪   Il y a encore quelques mois elle était en couple, une relation qui n'a pas tenu et qui lui a quelque peu mis son cœur à rude épreuve. Aujourd'hui célibataire, elle ne tient pas à réitérer l'expérience du moins par pour l'instant. Le conseil à lui donner serait peut être qu'elle soit plus attentive aux personnes qui l'entourent.
ETUDES/METIER(S) ▪  Le jeune femme est actuellement en première année de master en sports et études. Sa présence au sein de l'université à St Acius, elle ne le doit qu'à ses excellents résultats scolaires et ses qualités sportives qui lui ont permis de décrocher une bourse. Issue d'un milieu modeste, cette bourse est une aide financière plus que bienvenue, nier le contraire serait mentir. ($$$).
CONFRERIE ▪  Il n'est pas surprenant de voir son patronyme inscrit sur la liste des membres de la sonorité des Sigma Psi Zeta si l'on prend connaissance de sa personnalité. Mais également surprenant lorsqu'on sait qu'elle détentrice d'une bourse.  Elle ne comptait rejoindre aucune confrérie ou bien sonorité. Une décision hasardeuse poussée par le défi qu'elle n'a pas refusée. Une longue histoire désormais bien lointaine. Elle est également l'une des chargées d'organisation.
TRAITS DE CARACTERE ▪  Passionnée, affirmée, franche, volontaire, déterminée, expressive, sociable, tolérante, sincère, rancunière, touchante, optimiste, vivace, énergique, impulsive, audacieuse, sportive, naturelle, ingénieuse, appliquée, honnête, garçon manqué, compréhensive, fair-play (...).  

◮ do it now, regret it later.
Que pensez-vous des confréries en général ? En intégrant le camus de son choix, il était de toutes les manières possibles aucunement question de tenter d'entrer au sein d'une confrérie ou sonorité. Une vision qui ne coïncidait nullement avec son idée de profiter de l'université. Tout est partie d'un rien puisque dès le départ tout vient d'un pari qu'on lui a lancé. Parier qu'elle ne tiendrait pas la période de bizutage, qu'elle ne ferait pas long feu au sein de cette sonorité ? C'était sans compter sur la fierté et l'esprit déterminée de la brunette. Un défi qui l'a finalement menée bien loin de son idée de base. Si le comportement et le cursus scolaire de Roza s'assimilent plutôt bien au Sigma Psi Zeta, sa situation financière est bien loin de ses autres camarades. Un détail bien loin de la gêner et qui ne l'empêche pas de s'épanouir, elle est fière de ses origines.
Que pensez-vous de la décision d'augmenter le quota de bourses? Bien évidement, la jeune femme y même très favorable. Elle même détentrice d'une bourse d'étude - comme quelques autres à St Acius - elle est tout à fait d'accord a cette prise de décision plus que prometteuse pour l'avenir de l'enseignement scolaire. Après tout la chance est partout que vous soyez issus d'un milieu aisé ou bien au contraire plus modeste.

Partie facultative. C'est dans cette partie que vous allez décrire ce qui fait que votre personnage est si spécial. Ses tics, tocs, habitudes, ce qu'il aime faire, ce qu'il n'aime pas faire, les plats qu'il déteste ou les aliments auxquels il est allergique, on veut tout savoir ! Vous pouvez la présenter sous forme de listing ou décrire une habitude en profondeur, c'est comme vous le sentez.

Spoiler:
 



Dernière édition par Roza Lance le Dim 9 Aoû - 15:27, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susie Cheng

avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2015
Id Card : sowon, maknae.
Pseudo : l'oisillon bleu.
Age : twenty-three yo.
Job/studies : fifth year - history of arts studies.
Acitivities : tennis, theater club.
House : sigma psi zeta (responsible for organisation) - phébé room w/ penelope.
Status : uc

WINGS OF A DREAM.
Money: $$$$$.
Contacts:
Disponibilité :

MessageSujet: Re: ▪ broken wings.   Mar 28 Juil - 19:01



 ▪ when i saw youeveryone knew
i liked the affect that you had on my eyes


Le son de la télévision en sourdine, les chapitres du film défilent depuis plusieurs minutes sans que tu ne lui prête attention. Seuls les quelques livres éparpillés de part et d'autre de toi témoigne des heures que tu as passée à réviser ou bien à lire. Bloquer sur un lit, te voilà à tenir une promesse que tu peines à vouloir réellement mener jusqu'au bout. Rester inactive était bien loin d'être dans tes manières habituelles mais avais-tu le choix ? Non pas vraiment. Une réponse automatique que ta mère mettait un point d'honneur à te rappeler. Et tout cela par la faute d'une seule et unique personne qui par bien bienveillance d'un compte en banque bien rempli c'était vu avoir une peine on ne peut plus amoindri. Ta rancune quand elle se gardait de toute rémunération financière, un accord à l'amiable que tu avais refusé. Ton père était d'ailleurs du même avis et son retour au pays – dû a une permission – n'avait pas manqué de réunir la famille. Le dos calé contre les oreillers, tu soupires en toisant d'une œillade amère le plâtre qui ornait ta jambe gauche. De multiples fractures internes, des éternelles séances de kiné et surtout une convalescence source de temps et de patience. Cette situation remettait tout en cause, tes projets et les chemins choisis, une suite d'interrogations qui ne faisait qu'agacer au plus haut point ta colère contre Ronan. Il finirait bien par avoir le retour de la médaille ! Tu jures entre tes dents avant de soupirer en te redressant. Tu t'apprêtes à prendre ton ordinateur portable lorsque la porte de ta chambre s'ouvre sur la silhouette toute protectrice de ton frère aîné. Sans le moindre doute qu'il devait sa présence sous la demande favorable de votre mère, elle savait se montrer intransigeante et déterminée lorsqu'elle avait des exigences ou quelques choses en tête. Bash te considère d'un sourire amusé tout en croisant les bras contre son torse tout en s'appuyant contre l'encadrement de la porte. « Preuve de patience frangine … Non plus sérieusement tu as de la visite. ». Te dit-il tout en désignant d'un clin d’œil avant de disparaître dans le couloir. Une fraction de secondes plus tard, ce sont les traits joyeux et coutumier de ton meilleur ami qui s'aventure dans la pièce. « Et bien, tu ne plaisantais pas lorsque tu disais que tu étais cloîtré chez tes parents ! ». Un air plaisantin et moqueur qui n'a strictement aucune mauvaise attention de rire de ta mauvaise posture. Holden avait toujours ainsi, tu ne l'as jamais connu autrement si ce n'est égal à lui, même si par bien des égards il dépeint une autre facette de sa personnalité. Tu le singes en l'imitant par de petites grimaces enfantines tandis qu'il s’assoit à ton coté ne pouvant s'empêcher de rire en te remarquant. « C'est ça moque toi, en attendant je suis loin d'être princesse Raiponce, mais plutôt comme Pinocchio aux jambes de bois. ». Un ton plutôt exclamatif qui témoigne de ton humeur pluvieuse. Vous échangez un regard complice avant de ne mélanger vos deux sourires. Tu secoues la tête en te laissant retomber contre les oreillers. «  Tu n'as pas l'allure d'une princesse Roza, mais plus d'un cavalier. Je suis plutôt bien placé pour le savoir. ». Il n'avait pas tort. Hors le fait que le cavalier était ta pièce favorite au sein du jeu d'échec, tu étais un véritable garçon manqué dans l'âme. Te salir les mains pour remettre une voiture en état ne te gênait pas et ton coté sportif et rancunier savait mettre à mal ceux qui pouvait être ennemis. Il sort de son sac une boite de chocolat, une gourmandise à laquelle tu peinais au moins à tenir tête. Il esquisse un sourire satisfait avant te jauger d'une expression silencieuse. Tu manges un deuxième chocolat qui d'ailleurs sont plus qu'excellents. « Ses chocolats ont deux attentions pas vrai ? Celle de me faire plaisir mais surtout d'entamer un sujet fâcheux, hm ? ». Au fil des années, tu avais appris à connaître ton meilleur et sa manière de se comporter. « T'es impossible à prévoir mes attentions ... ». Commence-t-il en rigolant avant de reporter ses yeux sur les tiens. Il soupire avant de se redresser pour saisir tes deux mains. « Écoute .. . Tu as droit de lui en vouloir mais je veux juste savoir ce que tu comptes faire ? Tu ne peux pas lui en vouloir ... ». Tu lui coupes la parole en levant une main comme en signe de drapeau blanc. Toi et Ronan aviez été amis autrefois, certes en était née une histoire de cœur durant presque deux années, mais désormais tu lui vouais une grande colère et tu ne te gênerais pas pour lui faire savoir ta manière de pensée. « On va arrêter là cette conversation car j'ai raison c'est un sujet fâcheux. ». Tu pouvais comprendre la position d'Holden, il été à la fois ton fidèle camarade et également celui de Ronan. Rien que de prononcer son nom tu as envie de crier. Tu as l'impression d'être une petite fille pourrie gâtée en réagissant ainsi mais comment pouvait-il en être autrement. Holden se met à rire avant de se laisser tomber à coté de toi. Il pique un chocolat dans la boite ouverte, un bras derrière sa tête. « Ronan est mon pote c'est vrai, mais tu es ma meilleure amie c'est différent. ». C'est vrai c'était différent. Une divergence profonde et aveugle à tes yeux pour le moment mais tu dois pour cela être beaucoup plus attentive.


i've learned that love won't wait
i've learned love needs expression
i've learned too late, she's out of my life


Assise sur la chaise du bureau du médecin, ce dernier te toise d'une œillade silencieuse avant de reporter son attention sur les radiographies accrochés au mur. Il passe une main sur sa barbe naissante, les cernes claires dissimulées par ses lunettes de vie donnant un petit aperçu de la journée chargée qu'il avait passée. Considéré encore comme jeune au sein de la branche médicale, il n'en demeurait pas moins un excellent chirurgien. C'est d'ailleurs lui qui avait eu en charge ton opération ainsi que le suivi médical de tes jambes. Il avait fait des merveilles, certes, en t'offrant une réponse de valeur certaine lorsqu'il avançait que tu te remettais bien de tes interventions. Seules les interrogations essentielles restaient en suspend. Allais-tu ou non pouvoir reprendre le sport ? Quand cela serait-il possible? Un tas de questions encore vagues ou bien tout simplement sans réponse. Tu avais entamée ta rééducation voilà deux mois, les résultats étaient plus que prometteurs mais pas assez rapide à ton goût. Tout allez trop lentement et sans certitude ta patience était mise à rude épreuve. La prochaine compétition serait pour le début de l'année prochaine et toujours aucune avancé positive ou vérités. Tout tourne autour du doute et de l'indécision, un sentiment que tu as horreur de ressentir. « Tes dernières radios sont encourageantes Roza, les os se renforcent davantage avec tes séances de kiné … ». Une fois de plus ses paroles laissent place à une hésitation. Tu secoues la tête avant de reposer ton menton au creux de ta main. Toujours la même rengaine, une redondance qui clairement commençait à t'agacer. Tes parents prenaient sur eux pour accepter une vérité où tu devrais mettre entre parenthèses une partie de ton ambition. Raccrocher le tennis ? Une issue qui était pour toi inenvisageable, tu n'en parlais même pas. «  Autant dire clairement qu'il y a rien de changé pour le moment. Je ne suis pas dupe, vous n'en savez pas plus que moi. ». Soupires-tu en considérant sérieusement le regard du médecin. Ce dernier pose ses coudes sur le rebord de son bureau avant d'enlever ses lunettes. « Ton corps est fatigué Roza, tes jambes en particulier mais ton mental et le temps jouent clairement en ta faveur. Pour le moment, on stagne mais donne toi du temps avant de vouloir à tout prix une réponse. ». Tu te laisses retomber contre le dossier du siège, la main de ta mère se posant instinctivement sur la tienne. Plus facile à dire qu'à faire cependant. Quelques minutes plus tard, c'est devant l'entrée de la clinique que tu attends ta figure maternelle. Elle devait signer quelques papiers avant d'aller chercher la voiture. Prenant appui sur tes deux béquilles, tu avais préféré l'attendre dehors. Respirer l'air frais de ce début d'été où le vent de fin d'après-midi est fort agréable. Tes pensées tourbillonnent mais sont tellement lointaines que tu t'éloignes rêvant aux corneilles. « Roza ? ». Une voix autrefois coutumière, une intonation que tu inscrivais dans le registre de l'inimitié. Tu fais comme si tu n'avais rien entendu, l'ignorance étant une moyen de tempérer tes envies de lui crier dessus et de lui donner une bonne paire de claques. Ronan était le principal responsable de ta situation, une période de ta vie où tu te retrouvais coincée entre deux rives et pas des plus agréables. « Ok, je sais que tu ne veux pas me parler, ni même me voir mais écoute une seconde … J'ai cherché à m'excuser et à te voir mais ta famille ne me laisse pas ... ». Tu émets un rire narquoisement ironiquement tellement tu trouves la situation ridicule. « Tu t'attendais à quoi ? A ce que je t’accueille les bras ouverts peut être avec un remerciment pour mes deux bâtons de vieillesse ?! Passe ton chemin Ronan avant que je ne passe mes nerfs sur toi. ». Tes mots sont teintés d'un calme sibérien où chaque parole prononcée se nourrissent de ressentis sincères. Tu étais amère, en colère et rancunière à son égard cela n'était pas près de changer. Par son manque de prudence, de jalousie, d'impulsivité tu en arrivais à des complications médicales qui pouvaient remettre en péril tes études. Rien qu'à cette idée ta rancune redouble un peu plus. Le brun ne trouve rien à redire mais l'expression de visage semble résolue à une pensée que tu ne saisis plus, vous vous êtes éloignés depuis le temps, un temps où vous étiez autrefois proches. La voiture de ta mère s'avance  devant toi alors que tu montes à l'intérieur sans regarder en arrière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
▪ broken wings.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Narcissa ♠ Blackbird singing in the dead of night take these broken wings and learn to fly
» ✬ broken wings.
» With my broken wings ~ Marcy [Finie]
» Alanka ∆ Takes her broken wings and learn to fly
» KROKMOU ♉ broken wings

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paths of glory :: I - ALL THE LITTLE THINGS. :: FICHES PRESENTATION-