AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 blood at the root -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: blood at the root -    Lun 17 Aoû - 19:53




cometti, peppe.
▪️ FEELING SUPER, SUPER, (SUPER !) SUICIDAL. ▪️
bh, md © tumblr.

◮ postcards and polaroids.
PRENOM(S) NOM ▪️ giuseppe "peppe" gabriele cometti.
AGE, DATE ET LIEU DE NAISSANCE ▪️ vingt-deux ans, onze juin, castellammare di stabia (italie).
ORIGINES ▪️  napolitaines.
STATUT CIVIL ▪️  célibataire, pansexuel.
ETUDES/METIER(S) ▪️ histoire de l'art et archéologie, livreur pour un pizzaïolo sur cooks street.
CONFRERIE ▪️ delta lambda psi (frère).
TRAITS DE CARACTERE ▪️ hermétique, bourrique, bourrin, étourdi, têtu, lunaire, fougueux, ardent, sauvage. - positif, créatif, enthousiaste, loyal, indépendant, franc, malin, câlin, rêveur.
GROUPE ▪️  students.

◮ do it now, regret it later.
Que pensez-vous des confréries en général ? je ne savais pas à quoi m'attendre en arrivant dans cet univers si différent du microcosme qu'est ma cité mal-bâtie. je pensais que c'était très... sectaire lorsque j'en entendais parler dans les couloirs du bahut. j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai rempli un simple formulaire quand j'ai débarqué ici. ils avaient tous ces si beaux sourires, ces si beaux habits. ils étaient tout droit sortis d'une série télévisée diffusée sur netflix. pas du genre des telenovelas que "regarde" maman (quand elle a le ventre pas trop gonflé par les cachets et autres merdes qui lui bousillent son joli teint). j'avais un peu peur, au début. je ne savais pas ce que c'était que de vivre en communauté. je n'avais que très peu d'amis. que très peu de frères qui partageaient mes passions et centres d'intérêt. (raffaello et gianni bouquinent plus qu'ils ne dessinent ou qu'ils ne font du sport.) j'avais besoin de rencontrer des gens qui étaient un peu comme moi.
je pense que c'est ça, une confrérie. c'est plus qu'une simple institution, plus que des chambres communes. c'est un peu comme trouver une nouvelle famille. c'est pour ça d'ailleurs, qu'on est frères et sœurs, j'imagine. et pas seulement camarades. c'est un peu comme si dans nos veines coulait le même sang.
et il n'y a rien de plus fort que ça. de plus beau, surtout. 

Que pensez-vous de la décision d'augmenter le quota de bourses? je ne suis pas de ceux qui vous diront que c'est une mauvaise idée. si je suis là, c'est bien grâce à la bourse. c'est donc une excellente idée. plein de gamins en dehors de l'enceinte céleste de saint acius ont besoin de réussir, en ont les capacités, mais tout simplement pas les moyens. je viens moi-même d'un milieu très, très modeste. je n'aurais jamais pu me payer de telles études et je serais sûrement encore aujourd'hui en train de pourrir sur les ruelles pavées de mon quartier pauvre. au lieu de ça, on m'a donné ma chance. l'opportunité de montrer aux autres que je vaux mieux que ça, que la dèche totale ne me définit pas, que l'échec n'est pas héréditaire. eh puis, c'est aussi bon pour l'image de l'école, si vous voulez vraiment mon avis. cette université, c'était l’inaccessible pour un gamin comme moi. un rêve fou, je ne savais pas ce qu'il y avait derrière ces murs, mais ça devait être beau. j'en rêvais autant que je rêvais du jour où l'on me donnerait mon premier pokémon ou ma lettre pour poudlard. comme ces deux autres utopies, st acius, c'était une invitation au voyage. un poème. une promesse. puis ce rêve-ci s'est réalisé. c'était bon, ça sentait le chocolat. un avant-goût de bonheur et de liberté.
surtout, de liberté.
puis j'ai compris que c'était bien autre chose, saint acius. que les hommes vous regardent de haut en bas, vous détaillent pour savoir si ça vaut le coup de vous parler. parce que les relations, ça n'a rien de vrai à st acius. ce n'est que du business. souvent, je veux dire. c'est une école d'élitiste, elle ne s'ouvrait qu'aux plus fortunés. puis, petit à petit, on a compris que l'éducation n'était pas un privilège, que tout le monde y avait droit. et l'école ne s'est plus ouverte qu'aux plus riches, mais aux plus méritants et c'est mieux ainsi, beaucoup mieux.
qu'importe ce qu'en disent les fils et filles de, la tolérance est une vertu et ça vaut plus que tout ce qu'il peut y avoir sur leurs comptes en banque.



peppe, c'est un accent chantant, un parler d'amour. ça a un parfum de pizza et de ravioli. peppe sur sa jolie mobylette jaune, peppe c'est le cliché de l'italien au sourire plein de dents blanches, à l'allure de tombeur, aux talents culinaires qu'il tient de sa douce mamma. il crise quand il n'a pas son cappuccino ou qu'il est à court d'huile d'olive. peppe c'est un adorable ciaciaooo à la fin des appels. peppe il est un peu comme la mamma qu'il avait eu, celle-là qu'il a perdu sur le bitume-fournaise, qui est la nuit dans les ruelles, à vendre son corps pour que jamais, jamais, jamais il ne manque un seul spaghetto à ses fils. peppe, il est omniprésent, il rappelle, tout le temps. il s'assure que vous êtes encore en vie, peu importe l'heure, peu importe la situation. c'est un gars qui s'inquiète un peu (beaucoup) pour ceux qui comptent pour lui. peppe, il a évité de justesse d'intégrer les ragazzi di strada. les enfants des rues. il est trop doux pour ces conneries. une pièce unique. un stéréotype (aussi), peut-être. mais c'est un peu ça, peppe. tout et son contraire. peppe a tout du mythe qui gravite autour de l'italien, le verbe haut, le rire sonore et communicatif. mais il reste lui-même avant tout, pas un pur produit de la culture populaire.
un artiste dans le corps d'un athlète. il court pour se changer l'esprit. il court pour se sentir en vie. il danse aussi, troque ses chaussure de running pour des demi-pointes. puis peint arabesques, étoiles et attitudes, fleurit les toiles immaculées, y dépose les couleurs avec passion. l'école, ça n'a pas toujours été son truc à peppe. il préférait jouer au football avec les gamins de la cité. trop distrait en cours, il ne se voyait pas faire de grandes études. et pourtant, il a eu ce déclic en dernière année de lycée. il a trouvé une voie qui lui plaisait. l'histoire, la philosophie, l'art, la découverte, l'aventure. tout ce qu'il aimait bien, peppe. mais il n'avait pas les sous pour l'université. il a postulé, un peu partout. il a essuyé de nombreux refus. mais il était bon en sport et dans les activités artistiques, alors saint acius, qu'on disait encore plus sélectif qu'ailleurs lui a ouvert ses portes. ça a fait naître des étoiles dans ses yeux. étoiles qui ne se sont jamais évanouies. c'est pour ça qu'il a souvent les yeux qui brillent, le regard pétillant d'une jeunesse effrontée, d'un giuseppe un peu naïf, encore enfant. d'un peter pan.
peppe, il aime un peu tout le monde, d'ailleurs. il y a assez de places dans son cœur-univers. il a toujours le mot pour réconforter, il lui suffit même parfois de sourire.
parce que c'est aussi ça, un cometti. déchiré par la vie et pourtant, ça porte toujours ce bijou sur les lèvres.
quoiqu'il arrive.
(en vrac : croyant semi-pratiquant ; commère à la langue bien pendue ; phénomène de joie de vivre ; collectionne les porte-clés ; se déplace en deux-roues (a le permis qu'il faut) parce qu'il est irritable au volant d'une voiture et ne respecte pas souvent les limites de vitesse ; on ne sait rien sur son père - il n'en parle pas, jamais (il reste plus fier de sa mère, malgré tout ce qu'elle est) ; aime croire que l'homme doit être impavide et impudique. il a de nombreuses peurs, mais passe son temps à les surpasser, à repousser ses limites ; assez ésotérique, il est difficile de mettre des mots sur peppe, quand on ne le connaît pas (mais, même les gens qui le connaissent ne le connaissent finalement pas vraiment - peppe c'est un mystère) ; enfant d'immigrants napolitains, il était jeune quand ils sont partis de la botte, mais se souvient encore de son long périple pour vivre aux états-unis, aux états libres ; il a trois plus jeunes frères. l'un vient de fêter ses quatre ans et n'a pas le même père que raffaello, gianni et lui ; rougit toujours comme une tomate au moindre compliment, mais paraît pourtant si sûr de lui.)

◮ money in your blood.
(papa) ça tombe par terre, inerte. la vaisselle vibre, les vitres tremblent. ça a fait un grand "boom". ça a dû se casser la mâchoire, quelques molaires. peppe sert fort son ours en peluche dans ses bras. il a huit ans, son meilleur ami l'ours l'aide toujours à bien dormir la nuit. et la vue qu'il a nourrit déjà de futurs vilains cauchemars. maman arrive en vitesse, elle hurle, sûrement. il se couvre les tympans, machinalement. elle a bébé dans les bras. et le ventre encore plein de vie. il y a du bruit, de l'agitation. mais peppe ne l'entend pas et tout est comme figé, dans sa petite tête de môme. c'est la nuit. dehors des nuages épais cachent les étoiles. peppe s'est levé pour piquer un verre de lait et un cookie. papa est étendu au sol, un sourire lui déformant le visage. le tout petit a appuyé sur le mauvais interrupteur. peppe a enclenché le ventilateur. la corde s'est défaite.
et ça a fait "boom" sur le carrelage.
"boom" dans le cœur de peppe.

(mamma) c'est son troisième anniversaire. papa a oublié. il est en train de boire avec ses potes, en bas de l'immeuble. mais il est pas là pour le fêter avec peppe. il lui manque une dent, il se l'est cassé en voulant courir trop vite. il aimait déjà ça, courir. maman, elle a invité mariama. la voisine. et sa petite fille, aïcha qui a le même âge que peppe. (il la trouve intrigante avec ses tresses africaines.) papa ne les aime pas trop. parce qu'ils sont pas assez clairs. il a été élevé comme ça, il n'y peut rien. les homosexuels sont des satanistes, les noirs sont des sauvages. maman a fait un gâteau, avec un seul pot de yaourt, un fond de chocolat en poudre, un œuf et un peu de farine que lui a gentiment prêté mariama (le peu qui lui restait). finalement, ce gâteau-misère a un goût de bonheur. ça lui fait sourire, le peppe. parce que c'est attentionné. parce que malgré les placards vides, elle y a pensé, elle. elle a pensé à lui poser la bougie de l'an passé pour qu'il fasse quand même un vœu.
toujours être heureux.

(rex) il a des bleus partout sur le corps. passé à tabac par un garçon du quartier. un gars au nom de clebs. figlio di puttana  lui avait-il lancé dans sa langue. ça avait fait lever son poing un peu frêle. et finalement, il a pas su réellement se défendre. il rentre à l'appart miteux, le nez un peu de traviole. maman n'est pas encore là. raffaello crève la dalle, il est trop jeune pour surveiller giovanni (qui crève la dalle aussi). il y a un petit mot sur la conserve de cannelloni : sory, swethart, it wil be beter next time. - mom (maman avait encore un léger problème avec l'anglais.) on sonne à la porte. c'est captain, le frère de rex. un hippie. ou un punk à chien. il le traîne pour qu'il s'excuse. mais ils ne se disent rien. ce sont deux longues minutes où deux ados de quinze ans se sont regardés droit dans la sclérotique. i... i'm sorry. fait alors rex, sous le regard-fusil de son frère qui s'édulcore aussitôt ces mots prononcés. peppe tend sa main, lui fait signe de la serrer dans la sienne (une pratique peu courante dans la cité).
un truc qui s'appelle "la paix".  

(anon) cette fille au dangereux chaloupé s'avance vers lui avec deux verres sur le rythme d'une musique jeune typique des soirées estudiantines. peppe est assis, un peu à l'écart, un sourire débile encore et toujours sur le visage (sa marque de fabrique). elle l'aborde, elle aussi toute souriante. you look so happy ! elle est complètement défoncée, ça s'entend. i am !  elle arque un sourcil. i mean, you always look so, so, soooo happy. at a point it's not even possible for any human being on earth anymore. how do you do buddy ? il se prépare à répondre, mais elle reprend, engloutissant le contenu des deux gobelets d'une traite. you know, it's been four years now and, jeez, everytime i look at you, you've got that wide smile on your face. things look so easy for you, i'm jealous. elle lui coupe encore une fois la parole. i've been stalking you actually, because i'm a little bit into you, i have a little something for foreigners you know and hum... well, i've never caught anything interesting about your life like... do you like pampering baths or hum... nicki minaj's butt. you know, things like that... you're such a mystery. peppe est amusé. i'm a mystery. elle insiste. you're a mystery. la pause est longue, trop longue. but seriously. life sounds so awesome when you're around. i always wanted to be this kind of girl you know. to have this kind of life. your kind of life. le sourire de peppe ne s'estompe pas, mais ça lui pince le cœur d'entendre ça. well, believe me. we all have our ups as we all have our downs. and, i'll tell you  a little secret : my childhood wasn't really filled with ups. but i wouldn't have been the same otherwise. so, i guess i'm glad because i know there is always a tomorrow, a dawn after dark. and... sure, happiness tastes better when you have experimented lots of downs.
but don't regret anything.
things are always getting better if you have enough hope.
   




pseudo/prénom ▪  lucky star, gianluca. âgeseize étoiles.  avatardaniel bederov. personnageinventé. avisje suis sous le charme. autreplein de bisous.  



Dernière édition par Peppe Cometti le Mer 19 Aoû - 3:11, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: blood at the root -    Lun 17 Aoû - 20:01

Je connais pas ce Daniel, mais il a l'air charmant.

Bienvenue parmi nous, n'hésites pas à mpotter si tu veux un lien. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: blood at the root -    Lun 17 Aoû - 20:10

Merci beaucoup ! Aucun souci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: blood at the root -    Lun 17 Aoû - 20:17

Mignon le jeune homme
Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Susie Cheng

avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 16/07/2015
Id Card : sowon, maknae.
Pseudo : l'oisillon bleu.
Age : twenty-three yo.
Job/studies : fifth year - history of arts studies.
Acitivities : tennis, theater club.
House : sigma psi zeta (responsible for organisation) - phébé room w/ penelope.
Status : uc

WINGS OF A DREAM.
Money: $$$$$.
Contacts:
Disponibilité :

MessageSujet: Re: blood at the root -    Lun 17 Aoû - 20:25

Daniel est un super choix
Bienvenue parmi nous I love you

_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: blood at the root -    Lun 17 Aoû - 20:31

Merci à vous les filles. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Akane Mori
= she was born free, let her run wild.
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2015
Multinicks : holden clarks.
Id Card : dua lipa ; avatar © .
Pseudo : MAKNAE ○ minh.
Age : twenty-two.
Job/studies : first year (MA) in arts and theater.
Acitivities : co-captain of the cheerleading team.
House : ...
Status : single.

WINGS OF A DREAM.
Money: Who cares.
Contacts:
Disponibilité : off (bram, jules).

MessageSujet: Re: blood at the root -    Lun 17 Aoû - 21:19

Le pseudo claque.
Bienvenue I love you

_________________

If you try to tame her she will fly away, because pretty little spirits like her, never like to be caged.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: blood at the root -    Lun 17 Aoû - 21:22

Ahah, merci. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: blood at the root -    Mar 18 Aoû - 10:11

bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: blood at the root -    Mar 18 Aoû - 11:02

charmant jeune homme.
j'aime beaucoup le job/studies.
bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: blood at the root -    Mar 18 Aoû - 11:06

Welcome I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Niomi Saccone
it was only just a lullaby.
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 16/07/2015
Multinicks : aspyn.
Id Card : adelaide kane, absiror.
Pseudo : neon lights, cate.
Age : twenty-three.
Job/studies : waitress|psychlogy major.
Status : single mum.

WINGS OF A DREAM.
Money: $$$$.
Contacts:
Disponibilité : on, ○○○

MessageSujet: Re: blood at the root -    Mar 18 Aoû - 19:06

Bienvenue.

_________________

In between the coats in the closet, she held on to that heart shaped locket, staring at a family flawless, but it ain't a pretty picture tonight.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: blood at the root -    Mar 18 Aoû - 19:15

T'es beau, toi .
Je t'attends à ta validation .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: blood at the root -    Mar 18 Aoû - 20:40

Un grand merci à vous tous, z'êtes canons, ça fait mal aux yeux presque.
JJ,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: blood at the root -    Mar 18 Aoû - 21:15

PEPITOOO ~
Bienvenue, officiellement I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: blood at the root -    Mar 18 Aoû - 22:02

PIPER ET PEPITO, trop de swag, ça dégouline.
Merci ma belle. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: blood at the root -    Mer 19 Aoû - 0:34

Bienvenue (officiellement) sur le forum I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: blood at the root -    Mer 19 Aoû - 0:41

Merci ma douce. I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: blood at the root -    Mer 19 Aoû - 1:08

Je ne connaissais pas ton avatar jusqu'à ce que... Je fasse cet avatar. Ce monsieur est grave canon, je suis bien contente d'avoir noté son petit nom. I love you En tout cas, bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: blood at the root -    Mer 19 Aoû - 1:11


Belle coïncidence !  
T'es une pro, je t'aime. Merci beaucoup en tout cas.  I love you  I love you  I love you
Revenir en haut Aller en bas
Fraser Flint
◦ molten eyes and a smile made for war
avatar

Messages : 257
Date d'inscription : 02/07/2015
Id Card : kj apa (©hershelves).
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : 22 yo.
Job/studies : senior, philosophy major.

WINGS OF A DREAM.
Money:
Contacts:
Disponibilité :

MessageSujet: Re: blood at the root -    Mer 19 Aoû - 10:23

La fiche est parfaite, bon jeu. Et bienvenue aussi par la même occasion. What a Face I love you

_________________
―― It’s all messy: the hair, the bed, the words, the heart. life.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: blood at the root -    Mer 19 Aoû - 11:54

Hanw, doublement merci !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: blood at the root -    

Revenir en haut Aller en bas
 
blood at the root -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» armée blood axe en construction
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» [1500 pts] blood axes
» Liste Blood Ravens (BA) Cypher Table #3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paths of glory :: I - ALL THE LITTLE THINGS. :: FICHES PRESENTATION-