AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 people only hear what they want to hear

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: people only hear what they want to hear   Dim 16 Aoû - 18:19




   fowler, jace.
   ▪️ miles and miles in my bare feet still can't lay me down to sleep ▪️
   credits © tumblr.

   
◮ postcards and polaroids.
   PRENOM(S) NOM ▪️ Dunne. Ce nom le fait grimacer. Dunne, nom d’un père absent, d’un père inexistant, d’un homme qu’il a depuis longtemps rayé de son existence. Dunne, le nom d’un homme qu’il aurait dû porter, mais qu’il a refusé de reconnaître. Jace Fowler. Voilà son nom, celui qu’il porte, qu’il porte fièrement, même. C’est le nom de sa mère, c’est le nom qu’il transmettra à ses gosses. Pas Dunne. Jamais Dunne.
   AGE, DATE ET LIEU DE NAISSANCE ▪️ Il a vingt-deux ans. JJ – comme on le surnomme – est né à New-York, un huit août.
   ORIGINES ▪️ Jace est un pur produit américain, un mélange de sang provenant des quatre coins du vieux continent, finlandaises, écossaises, sûrement anglais, peut-être même une origine française. Mais il n’a rien à en dire. Ses ancêtres étaient des pionniers, des immigrés avant tout, mais ce qu’il compte, c’est son pays.
   STATUT CIVIL ▪️ JJ est un passionné, il aime aimer, il aime l’attachement, il aime cette passion, mais il a peur. Peur de vivre cette passion, de la sentir brûler jusqu’à finir en cendres, d’avoir ce goût amer dans la bouche, d’avoir ces larmes dans les yeux, de finir comme sa mère, détruite, comme sa famille, implosée. Il est célibataire et ne s’est jamais vraiment posé la question de son orientation sexuelle. Il ne veut pas se poser de questions. Il veut profiter de sa jeunesse sans se laisser avoir par des sentiments dont il connaît les ravages.
   ETUDES/METIER(S) ▪️ JJ est un nerd. L’informatique, c’est une passion. Il aime ces machines, il aime leurs langages, il aime leur fonctionnement. C’était la majeure qu’il avait choisie. Mais il s’est finalement tourné vers les sciences politiques. La politique, le pouvoir, les institutions, tout ça, c’est aussi passionnant et pas si différent de l’informatique. Tout est codé, chaque personne a un rôle déterminé à jouer, et si un seul individu se rebelle, des dizaines d’autres feront tout pour réparer cela, pour l’éliminer. La politique, le pouvoir, c’est ce qu’il veut. Il a l’argent pour. Il n’est pas le plus fortuné des gosses de Saint Acius, ni un scholar destiné à faire gonfler les stats, il est assez riche pour pouvoir se frayer une place dans un monde dominé par l’argent.
   CONFRERIE ▪️ JJ, c’est le gars qui cherche à profiter de sa jeunesse sans pour autant perdre de vue son objectif : être un grand de ce pays. Il veut dominer. Il veut conquérir. C’est en toute logique qu’il s’est tourné vers les Delta Sigma Phi, la confrérie qui peut lui ouvrir des portes. Mais depuis l’arrivée massive des scholars, il est en désaccord avec ses frères, un désaccord muet et tacite, mais qui risque bien d’être explosif. Jace a saisi la première opportunité d’être parmi la hiérarchie de la confrérie. Il est trésorier, mais vise clairement la présidence lors de la prochaine élection.
   TRAITS DE CARACTERE ▪️ Fier, déterminé, il ne lâche jamais rien avant d'avoir réussi à atteindre son but, loyal, énergique, entreprenant, combatif, compétitif, la compétition lui donne une poussée d'adrénaline incomparable, passionné, généreux, magnanime, magnétique, il aime jouer de son charme, affectif, tendre, créatif, franc, direct, blessant, indocile, têtu, impulsif, pressé, exigeant, impatient, irritable, ombrageux, méfiant, terre-à-terre, jaloux, violent lorsqu'il perd le contrôle.
   GROUPE ▪️ Il est venu grossir les rangs des students.

   ◮ do it now, regret it later.
   Que pensez-vous des confréries en général ? JJ, il aurait très bien pu rester dans son coin, faire son chemin, regarder tous ces gosses de riches avec condescendance. Il aurait pu être un solitaire, bosser sur ses cours, avoir le meilleur dossier possible, ne pas se soucier des autres. Mais Jace aime le système des confréries. Il aime être entouré de ses frères, il aime profiter de la vie du campus, il aime cet esprit. Les autres, ceux qui ne veulent pas des confréries, il ne les comprend pas, au final. Sa sœur, il ne la comprend pas. Faire partie d’une confrérie, c’est faire partie du système. C’est être reconnu. C’est avoir l’opportunité de grimper la hiérarchie. C’est tout ce qu’aime JJ. L’esprit de compétition, à l’intérieur de la confrérie, et entre les confréries. Il ne s’entend pas toujours avec tout le monde, il n’a pas toujours les mêmes opinions, mais Delta Sigma Phi, c’est sa maison. C’est à elle qu’il appartient. Il veut en devenir le président, un jour. Faire comme son père. Non, faire mieux que son père.
   Que pensez-vous de la décision d'augmenter le quota de bourses? C’est une bonne chose. JJ, il pense que tout devrait se mériter. Le problème, c’est que tout s’achète, et l’argent passe souvent avant le mérite. JJ idolâtre ceux qui donnent tout, qui travaillent comme des acharnés pour réaliser leurs rêves, pour réussir, scholar ou non. Voir débarquer des scholars en plus, c’est toujours une bonne chose - ils sont là pour une bonne raison, eux -, même si JJ sait que c’est un sujet sensible, surtout au sein de sa confrérie. Il se tait. Il essaie de ne pas s’énerver quand il entend des conneries fuser à leur encontre. Il se mord la langue, mais un jour ou l’autre, il sait qu’il ne pourra pas se retenir. Il le devrait. Mais JJ, il veut faire changer les choses. Il veut changer les choses. Alors il compte bien se mettre debout et dire ce qu’il pense, comme il l’a toujours fait.

Jace, quand il se lève, il enfile ses baskets et il va sur la piste d’athlé. Il a besoin de se dépenser et courir, ça le soulage. Ça le libère. Ça lui fait un bien fou. On ne peut pas lui enlever ça. Sans l’athlé, il perdrait la tête, il ne pourrait pas faire le vide. Il s’entraîne pour les prochaines compétitions avec son équipe de relais après avoir été choisi pour représenter l’université. Δ Même le petit joint qu’il fume, de temps en temps, n’a pas les mêmes effets que produisent en lui l’athlé. Mais ça le libère, d’une autre façon. Le voir fumer contraste un peu avec sa gueule d’ange. C’est que JJ, s’il a vingt-deux ans, tout le monde lui en donne dix-huit. Δ Quand on lui pose des questions sur ses parents, Jace dit qu’il n’a jamais connu son père. Que c’est un enfoiré de première qui a abandonné femme et enfants quand il était môme, et qu’il n’a pas de souvenir de lui. Armie n’existe pas, pour lui. Il n’est rien. Mais récemment, il s’est retrouvé une conscience de père. Ou alors il se sent vieillir et se dit qu’il n’a pas envie de finir dans un trou perdu, en vieux solitaire acariâtre. Il essaie de renouer avec Freya, et ça, Jace ne le supporte pas. Il est prêt à tout pour faire capoter ces tentatives de rapprochements. Armie ne les mérite pas, ni lui, ni Freya. Δ Il voue à Armie, son père, une haine qui ne s’est jamais tarie, même avec le temps, même avec l’éloignement. C’est lui, Jace, qui s’est occupé de sa mère et de sa sœur. Lui qui les a protégées, qui les a réconfortées, lui qui se sentait investi de cette mission, celle d’être l’homme de la famille. Il ne pourra jamais pardonner à Armie de ne pas avoir été présent, de ne pas avoir été le père dont il avait besoin. Δ Lorsqu’il le croise, dans les couloirs de Saint Acius, sur le campus, il ne lui prête aucun intérêt, ne le gratifie même pas d’un regard. Mais il lui arrive de venir lui-même à l’affrontement. Δ JJ c’est un as de l’informatique. Poser ses lunettes sur son nez, c’est comme enfiler son costume de nerd. Il est passionné par cette technologique, par les différents langages informatiques, par les possibilités qu’offrent cet outil. Il s’était imaginé, un temps, ingénieur dans ce domaine, avant de changer de matière principale. JJ, c’est le mec qui a toujours l’astuce qu’il faut, qui sait réparer les portables en deux mouvements de poignets, qui vous bidouille une installation en un rien de temps. Δ JJ, on ne l’a pas beaucoup vu avec des filles. Il est confus, il a toujours été confus, à propos de sa sexualité. Encore plus lorsqu’il a compris que c’était un sujet délicat à aborder autour de lui. Il ne veut pas être catalogué. Il ne veut pas entrer dans une case. Alors ses sentiments pour Glenn, son coéquipier de relais, il essaie de les taire. Δ Jace est un mec qui ne lâche rien, par fierté. Il finira tout ce qu’il a entrepris, même s’il sait que ça ne sert plus à rien. C’est le mec qui ira au bout de sa course même s’il s’est foulé la cheville, parce qu’il a sa fierté, parce qu’il n’abandonne jamais, parce qu’il sait qu’il peut voler la vedette au premier en étant celui qui a fait l’exploit de ne rien lâcher. Δ Il aime être le leader, il aime avoir le contrôle sur les choses qui l’entourent. Il ne se laisse jamais dicter quoi que ce soit, par personne, et ira au contraire de ce qu’on lui demande, juste pour montrer qu’il est indomptable, qu’il est indocile. Δ Il va tenter de devenir le président de sa confrérie, lors des prochaines élections. C’est un objectif personnel qu’il s’est fixé en y entrant pour la première fois, une obsession depuis qu’il a appris que Armie en était devenu un jour le président. Même s’il le déteste, Armie reste toujours un modèle pour JJ. Un modèle à ne pas suivre.

   


   pseudo/prénom ▪  choke âgevingt-quatre, grrr  avatartom barker personnagelien prédéfini du vieux Dunne   avisj'ai mon barda, je m'installe ici pour un bon bout de temps autre si vous voulez un bout de jace servez-vous.

   


Dernière édition par Jace Fowler le Lun 17 Aoû - 19:15, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: people only hear what they want to hear   Dim 16 Aoû - 18:19

◮ money in your blood.
Jace laçait ses chaussures d’athlé. Pour la troisième fois. Il les serra au maximum avant de se redresser et de regarder autour du terrain. Il n’y avait aucune signe de Glenn, de Jim, ou de Mascotte, ses coéquipiers pour le relais. Il regarda sa montre, sautillant sur place, vérifiant, à nouveau, s’il n’était pas en avance, ou en retard, maintenant, – il ne savait plus. Il avait eu le temps de s’échauffer, de s’étirer, de faire un tour de chauffe, il avait eu le temps de s’impatienter. Il soupira avant de secouer la tête et de se mettre à l’entraînement, seul, activant le chronomètre qu’il avait enfilé autour de son cou et s’engageant sur la piste, en courant. Il avait demandé à ses amis de venir pour un entraînement officieux. Qu’ils aillent se faire voir. Il voulait se perfectionner. L’équipe en avait besoin. Il était bien le seul à s’investir totalement. Jace courait, galopant entre les lignes du couloir numéro deux. Il sentait les pointes de ses chaussures s’enfoncer dans la piste, il sentait les muscles de ses jambes se tendre, il sentait le vent sur son visage et il n’y avait pas de meilleures sensations. Ces moments étaient les seules où il arrivait à se sentir léger, où il pouvait faire le vide, où rien ne comptait, à part le temps. Le chrono. Jace s’employait toujours pour le battre, pour égaler ou mieux, améliorer son recors personnel. Il s’entraînait, quatre, cinq fois par semaines, afin d’améliorer sa technique, afin d’être le meilleur. Mais ce n’était pas simplement une histoire de compétition. Courir était un exutoire. Un antidote au stress quotidien. Une issue. Il effectua son troisième tour, courant autour de la piste. Plus rien n’existait lorsqu’il enfilait ses pointes. C’était comme s’il se coupait du monde extérieur. Il n’y avait plus que lui, la piste rouge, le chrono, si bien qu’il ne l’avait pas vu, penché sur la barrière, le soleil l’aveuglant, si bien qu’il plissait les yeux pour l’observer. Il ne l’avait pas vu arriver. Jace s’arrêta et appuya sur le chrono, machinalement. Il ne regarda pas son temps, il se mit à marcher en direction de Glenn, mains sur les hanches, essayant de regagner sa respiration. Glenn était là, à le regarder avec ce sourire débile. Lorsque Jace fut à quelques mètres de lui, Glenn lui lança une bouteille d’eau. « You alone ? Where are the others ? » demanda-t-il en s’arrêtant devant Glenn qui s’était redressé. « They couldn’t make it, Jace ». Il avait toujours ce sourire gravé aux lèvres lorsqu’il le regardait. Jace ne pouvait pas dire si cela l’énervait ou pas. Il aimait ça, mais il était tout autant agacé, tout autant gêné, sans pour autant avoir la moindre envie de le lui reprocher. Il prenait tout à la légère, Glenn. Ou du moins, il se comportait de la sorte. « Do you still want to practise ? » il demanda. Jace l’examina. Il était en tenue, avait enfilé ses chaussures à pointe – autant s’entraîner à deux que de ne pas s’entraîner du tout. « We only have two months left before the relay race ». Il lui lança la bouteille, attendant une réaction de sa part. « We’re ready ». Jace grogna, tout en souriant. Peut-être que Glenn avait raison, peut-être qu’il prenait tout trop à cœur. Cette obsession permanente de tout réussir. Glenn passa sous la barrière et tapota l’épaule de Jace en passant à côté de lui, lui lançant un de ces regards amusés dont il avait le secret. Ses yeux étaient électriques, assez pour arracher un nouveau sourire à Jace. Glenn se mit en position sur la piste, jetant la bouteille sur le côté. Jace vint se mettre à côté, main sur le chrono. « Do you want to hang out, after practise ? Chill out. We could grab something to - ». Il fut coupé lorsque Jace s’élança sur la piste. Mais Glenn avait toujours ce sourire aux lèvres lorsqu’il se mit à courir, s’employant pour rattraper les quelques secondes perdues. Il avait ce sourire qui illuminait son visage, ce sourire plein d’espoir. Il savait que Jace avait besoin de temps, et il attendrait, mais pas éternellement. Jace l’intriguait, depuis ce baiser qu’il lui avait donné. Jace s’était alors reculé, il avait regardé Glenn, confus, et lui avait dit « I’m not – », mais Glenn l’avait interrompu. « Of course you’re not » lui avait-il répondu, avec ce sourire, ce calme, ce regard que Jace redoutait tant.

Jace avait l'impression que la situation lui échappait. Il ne pouvait pas croire ce que sa sœur lui avait dit. Il était resté, incrédule, dubitatif, à l'observer comme s'il la découvrait pour la première fois, comme s'il ne la connaissait plus. Jace s'était énervé. Elle ne pouvait pas lui dire ça. Renouer avec Armie ? C'était le poignarder dans le dos, lui qui c'était occupé d'elle, qui était là, alors que leur père faisait tranquillement sa vie de son côté, loin de ses gosses. Elle n'avait fait que suggérer cette idée, mais ça avait été assez pour le rendre complètement fou de rage. Il avait essayé de comprendre, puis il avait crié, il avait explosé. Il ne se rappelait plus vraiment ce qu'il lui avait dit, mais il avait sûrement été violent. Il l'était toujours, lorsque Armie était au centre d'une conversation. Il lui avait sûrement dit que c'était une idiote, qu'elle n'avait aucune reconnaissance, qu'elle allait souffrir … Il ne pensait sûrement pas tout ce qu'il avait dit, et tout ce dont il se rappelait parfaitement, c'était de l'avoir pris dans ses bras pour s'excuser, des mots vides, car oui, si Freya faisait réellement un pas vers Armie, alors oui, c'était une idiote. Jace était rentré dans sa chambre, chez les Delta Sigma Phi, avec ses frères. Il s'était allongé sur son lit, essayant de rejouer la scène dans sa tête. Quand il avait vu sa mère, effondré, du haut de ses quatre ans, cette image s'était gravée dans sa mémoire. Il pouvait revoir les larmes de sa mère, il pouvait ressentir la peur qui s'était emparée de lui, en voyant la détresse qui était celle de sa mère. Il avait vite compris que c'était son père, le responsable. Son père, qui brillait par son absence. Quand il fut assez grand pour mettre des mots sur des images, pour mettre des mots sur des émotions, Jace s'était juré de ne jamais devenir comme Armie. De ne jamais abandonner personne, de ne jamais abandonner ceux qu'il aime. Il s'était armé, il s'était blindé. Il n'offrait qu'une image glaciale à Armie, lors de chacune de leur rencontre. Il avait voulu lui faire comprendre, rapidement, qu'il n'avait pas besoin de lui. Que sa présence n'était pas appréciée. Qu'il ne ressentait que du dédain et de la haine pour la personne qu'il était. Jace s'était construit avec l'unique volonté d'être le négatif d'Armie. Lui ressembler, physiquement, était la seule chose qu'il supportait. Il ne comprenait pas Freya. Des deux, elle avait toujours été plus encline à lui pardonner, à lui tendre une main. Pour Jace, tout ça était de la science fiction. Il lui en voulait. Jace en voulait à tout le monde, là, couché sur son lit, la tête collée à l'oreiller. Il en voulait à Armie. Il en voulait à Freya. Elle ne voyait pas, que tout ça était une vaste arnaque ? Il en voulait à Glenn, il lui en voulait de provoquer tant de confusion en lui. De le rentre fou, de le tétaniser. « Bro ? » il se redressa. La tronche de Mascotte était apparue dans l’entrebâillement de la porte. Mascotte, c'était le nom qu'il avait donné à son meilleur ami. Celui avec qui il n'avait pas peur de parler. Celui qui savait presque tout sur sa vie, à part le nom de son père. « You alright ? » demanda-t-il en entrant et en refermant la porte derrière lui. « I'm fine » lâcha Jace, sans grande conviction. Même s'il était comédien, ou un bon menteur, Mascotte n'aura pas pu être berné. Il le connaissait trop bien. « What's wrong ? ». C'était plus une invitation à se confier qu'une question posée dans le vent. « It's nothing, really », dit-il en se levant et en se dirigeant vers le bureau. Il ne pouvait pas lui dire que sa sœur voulait renouer avec son père. Il ne voulait pas revenir là-dessus. Il ne pouvait pas lui dire pour Glenn. Il ne voulait pas connaître la réaction de Mascotte. Il ouvrit un tiroir et en sortit une petite boîte noire. Il l'ouvrit. « Do you want one ? » demanda-t-il. S'il y avait bien une chose qu'il voulait, là, maintenant, c'était d'fumer, de s'embrumer la tête pour laisser tout ça de côté, pour cette nuit.


Dernière édition par Jace Fowler le Lun 17 Aoû - 20:51, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bram Czerny
be yourself no matter what they say.
avatar

Messages : 325
Date d'inscription : 07/06/2015
Multinicks : roza lance.
Id Card : jamie dornan - soapflakes (avatar). - tumblr (sign).
Pseudo : l'oisillon bleu.
Age : twenty-nine yo.
Job/studies : english literature professor.
House : former member alpha phi alpha.
Status : single father.

WINGS OF A DREAM.
Money: $$$$$$.
Contacts:
Disponibilité : (dani, armie, shepp, amy).

MessageSujet: Re: people only hear what they want to hear   Dim 16 Aoû - 18:34

Aha le neveu J'adore le choix d'avatar
Bienvenue parmi nous I love you

_________________
the moment that you wander far from me, i wanna feel you in my arms again, and you come to me on a summer breeze keep me warm in your love and then softly leave.  w/ bee gees.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: people only hear what they want to hear   Dim 16 Aoû - 18:46

Welcome I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: people only hear what they want to hear   Dim 16 Aoû - 18:47

l'beau jj. trop hâte de découvrir jace en entier, mais au final, il vends déjà du rêve. on se retrouve loin des visages curieux, dans une pornmail.
Revenir en haut Aller en bas
Akane Mori
= she was born free, let her run wild.
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2015
Multinicks : holden clarks.
Id Card : dua lipa ; avatar © .
Pseudo : MAKNAE ○ minh.
Age : twenty-two.
Job/studies : first year (MA) in arts and theater.
Acitivities : co-captain of the cheerleading team.
House : ...
Status : single.

WINGS OF A DREAM.
Money: Who cares.
Contacts:
Disponibilité : off (bram, jules).

MessageSujet: Re: people only hear what they want to hear   Dim 16 Aoû - 20:56

Changement de compte exprès pour accueillir le gamin.
Plus sérieusement, bienvenue et encore merci, ton choix d'avatar est juste parfait pour le rôle.

_________________

If you try to tame her she will fly away, because pretty little spirits like her, never like to be caged.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: people only hear what they want to hear   Dim 16 Aoû - 21:03

T'es le fils du pote de Solal, mais en plus un étudiant en sciences politiques dont il est le prof, il nous faudra donc un lien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: people only hear what they want to hear   Dim 16 Aoû - 22:23

Bram : je t'appelle tonton Bram alors ?    Merci  I love you .
Dashiell : Merci  I love you
Nono : c'est toi le plus beau, mec   . Merci à toi, en tout cas, et on se retrouve plus vite que tu ne le penses    (non mais vos smileys sont déments les gens !)
Armie : merci à toi pour avoir pensé à Jace, oui !    J'ai hâte de pouvoir rp avec toi, lui montrer un peu au vieux Dunnel qui est le patron   .
Solal : PEDRO. Avec un prof référant comme Solal, Jace va être plus qu'assidu, quoi que t'as mentionné être le pote d'Armie, ce qui va compliquer les choses   . Je viendrais te harceler   .

Merci à vous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: people only hear what they want to hear   Dim 16 Aoû - 23:00

Welcome in the family, bro.
Bienvenue et bon courage surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: people only hear what they want to hear   Lun 17 Aoû - 10:48

le choix d'avatar I love you
bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Fraser Flint
◦ molten eyes and a smile made for war
avatar

Messages : 257
Date d'inscription : 02/07/2015
Id Card : kj apa (©hershelves).
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : 22 yo.
Job/studies : senior, philosophy major.

WINGS OF A DREAM.
Money:
Contacts:
Disponibilité :

MessageSujet: Re: people only hear what they want to hear   Lun 17 Aoû - 14:20

Bienvenue parmi nous.

_________________
―― It’s all messy: the hair, the bed, the words, the heart. life.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: people only hear what they want to hear   Lun 17 Aoû - 17:27

Merci vous trois I love you .
Freya, sister, que t'es belle .
Revenir en haut Aller en bas
Akane Mori
= she was born free, let her run wild.
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2015
Multinicks : holden clarks.
Id Card : dua lipa ; avatar © .
Pseudo : MAKNAE ○ minh.
Age : twenty-two.
Job/studies : first year (MA) in arts and theater.
Acitivities : co-captain of the cheerleading team.
House : ...
Status : single.

WINGS OF A DREAM.
Money: Who cares.
Contacts:
Disponibilité : off (bram, jules).

MessageSujet: Re: people only hear what they want to hear   Lun 17 Aoû - 21:18

Ahhh j'adore, tu as vraiment saisi le personnage! et ta plume est superbe.
Je valide, bon jeu ici, n'oublie surtout pas de venir recenser ton personnage dans ce sujet une fois que tu auras le temps.

_________________

If you try to tame her she will fly away, because pretty little spirits like her, never like to be caged.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: people only hear what they want to hear   

Revenir en haut Aller en bas
 
people only hear what they want to hear
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» If you can hear me now I'm reaching out to let you know that you're not alone PV
» Hello hello, can you hear me? I can be your china doll if you want to see me fall. ₪ 31 jan, 20h15
» Can you hear this sound ? [Privé Luna & Elisan]
» remind me how it feels to hear your voice ✿ dylan
» The Haitian People Need a Lobbyist

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paths of glory :: I - ALL THE LITTLE THINGS. :: FICHES PRESENTATION-