AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i've learned love needs expression. (r/leo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: i've learned love needs expression. (r/leo)   Sam 15 Aoû - 21:37



i've learned that love won't wait
i've learned love needs expression


La chambre que tu partageais était plongé dans le silence. Un silence qui favorisait grandement l'assaut de tes pensées qui ne cessent de t'assaillir. Des interrogations qui prenaient des proportions que tu aurais désirée secondaire mais qui étaient malheureusement loin de l'être. Les papiers de tes dernières analyses, des fichiers de cursus scolaires, des lettres d'encouragements, des livres et ton ordinateur portable trônaient  sur ton lit. Un véritable capharnaüm qui demandait toute ton attention mais au lieu de cela tu ne trouvais rien de mieux que de plonger dans ta réflexion personnelle cherchant à tâtons des réponses que tu n'avais pas encore.  Allongée sur ton lit, tu finis par te redresser en jetant un coup d’œil à l'heure qu'indiquait ton téléphone portable : 18h. Une heure à laquelle en ce vendredi, Leo assistait à son entraînement d’équitation.  Une information qui demeure encore, des habitudes qui restent en dépit de votre séparation. Ne plus le voir, éviter tout contact avec lui était une décision que tu avais prise et tu ne reviendrais jamais dessus. Seulement, tu avais en ta possession encore quelques affaires qui lui appartenaient. Des affaires qui tenaient dans un des fameux sac de sport qu'il avait laissé dans ta chambre du campus. Le sac contenant ses affaires te narguait avec une impolitesse et une ironie. Un fait qui n'était que le pur produit de ton imagination et de ta rancune que tu ressasses dans ton esprit encore et encore.  Tu te lèves doucement non sans mal avant de t'avancer en direction du bureau où était posé le sac légèrement ouvert. A l'intérieur deux clubs de golf rangés dans leur étuis, quelques vêtements oubliés, un livre de lecture qu'il t'avait prêté, une enveloppe abritant des photos d'un passé commun à défaut d'un présent meurtris. L'une des photos qui dépassait de l'enveloppe était en réalité un jeu de photo pris dans un photomaton lors des dernières vacances de noël, il y a plus de huit mois en arrière.  Leo trouvait cela cliché mais tu trouvais cela marrant. Il avait finit par d'accord avec cette idée, d'ailleurs les prises étaient plutôt réussit. Un temps où légèreté et bonheur s'harmonisait avec une toute autre réalité que celle qui régissait ton existence présentement. Instinctivement, ta main se porte au collier qui se trouve autour de ton cou. Un cadeau de sa part que tu n'as   jamais enlevé de ton cou depuis. Tu secoues la tête comme pour remettre de l'ordre dans tes idées, avant de fermer le sac. Autant en finir avec cette histoire une bonne fois pour toute. Te rendre au nord du campus ne s'est pas effectué sans difficulté entre le poids du sac et celui de la marche. Tu aurais pu demander à Holden ou bien Shawn de te venir en aide, ils auraient été les premiers à te rendre service mais tu ne pouvais pas leur demander ça. Ce n'était pas leur problème, sur pour ton meilleur ami qui se retrouvait dans une posture plutôt délicate. Tu boitais quelque peu en marchant et tes deux attelles à chaque jambes consolidaient l'effort, mais tu préférais ne pas y penser. Les lieux ne t'étaient pas étranger, après tout tu accompagnais souvent Holden et Leo de temps en temps, mais étonnement tout semblait calme. Tu t'apprêtes à marcher en direction du bâtiment des alpha phi alpha lorsqu'une voix met un arrêt net à ton élan. Leo  n'était pas à son entraînement mais bel et bien juste derrière toi. Ton plan tombait à l'eau.


Dernière édition par Roza Lance le Lun 17 Aoû - 14:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i've learned love needs expression. (r/leo)   Lun 17 Aoû - 11:25



tell me you need me, please.
you are the bones of my spine

Les souvenirs étaient malicieux. Des petits esprits frappeurs qui s'insinuaient partout. Dans les rêves et le sommeil que l'on espérait paisible comme lorsque l'esprit vagabondait au gré de ses envies. Des souvenirs amputés par la douleur et dont le sentiment de culpabilité prédominait. Leo en était la parfaite victime. Le châtiment était trop cruel à ses yeux, pas assez aux yeux de la majorité. Il entendait encore le grincement des pneus contre l'asphalte après avoir freiné, le choc d'un corps qui percute de plein fouet le capot de la voiture pour s'écraser des mètres plus loin et le bruit assourdissant du silence. Un silence meurtrier et pesant, mais surtout, un silence qui harcelait le jeune homme. Il ne trouvait que peu de repos. Heureusement, il avait le soutien de sa famille et du peu d'amis qui lui étaient fidèles et qui ne le regardaient pas comme un assassin en liberté. Vindicatif à souhait, Leo était connu pour ses sauts d'humeur et il répondait à quiconque lui déplaisait par la seule force de ses poings. C'est pourquoi on l'évitait et la solitude lui sciait plutôt bien. Il était en perpétuel recherche de solitude. Soit il se rendait tôt le matin dans les écuries avant de commencer les cours pour réfléchir et se vider l'esprit, soit il en profitait lors de ses entraînements. Ce jour là, il était aux alentours de dix-huit heures quand Leo sortit du box de Champagne, une jeune jument au pelage brun qu'il avait tenté de monter en vain. Comme lui, l'animal était revêche et indomptable. Le jeune homme s'y connaissait suffisamment dans l'art équestre pour ne pas la troubler d'avantage. Champagne était arrivée depuis moins d'une semaine du Montana. Elle n'était pas acclimatée à cet endroit et elle avait besoin de temps pour trouver ses marques. C'est pourquoi Leo l'avait nettoyé, brossée et changer ses fers, mais n'avait pas assisté à l'entraîner. Il sortit du box et ôta ses gants de cuir noirs pour rentrer dans sa chambre. C'est là qu'il la vit. Roza Lance. Immédiatement, le jeune homme se figea. Elle était dos à lui, mais il n'y avait pas de doute. Myers avait suffisamment admiré ce dos, ses épaules sportives et ses hanches harmonieuses pour les reconnaître. Ainsi que ses cheveux, coupés dans un long carré et qui offrait à la jeune femme, un air sauvage et indomptable. Hésitant, Leo se racla bruyamment la gorge pour signaler sa présence. « Tu me cherchais, peut-être ? » lança-t-il avant de le regretter immédiatement. Il avait cet air si pédant et narcissique quand il s'adressait aux autres, alors que ce n'était qu'une facette. « Tu as l'air en forme » dit-il en esquissant un bref sourire. Rongé par la culpabilité, Leo sentait qu'il perdait sa voix comme ses moyens avec Roza. Il n'attendait qu'une chose, son pardon accompagné par une deuxième chance, mais c'était un beau rêve lointain, une utopie. Comme il lui semblait loin, le temps où d'un regard, il lisait en elle et où chacun n'avait besoin que d'un sourire de l'autre pour que tous leurs problèmes s'envolent loin. « Je peux t'aider ? » conclut-il finalement en rangeant ses gants dans la poche arrière de son pantalon d'équitation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i've learned love needs expression. (r/leo)   Lun 17 Aoû - 14:43


Tes doigts resserrent leur prise sur les anses du sac de sport. Un sac qui contenait l'ensemble des affaires résultant d'une relation de plus d'un an et demi. Les souvenirs continueraient-ils d'être si facétieux et joueurs ? Si douloureux en oscillant entre vague de colère et élan de bonheur autrefois passé, aujourd'hui fané ? La pensée d'y croire n'est qu'un maigre espoir aussi rapidement balayé par des actes et des gestes dont il était à l'origine. Bien que tu lui tournes toujours le dos, tu peux sentir son regard te transpercer, te scruter avec attention notant la présence des détails et mettre un mot sur l'ambiance qui était palpable, tendue. L'idée de venir en solitaire lui rendre ses dernières affaires était une erreur. Une erreur de prise de décision, de timing. Leo ne devrait pas se trouver là mais le temps décidément appréciait je jouer de toi comme un maître chanteur se délecte de sa proie. Fichu hasard. Tu peux l'entendre émettre un bruit de gorge comme pour t'informer de sa présence mais tu le savais bien avant qu'il ne fasse. Le son de sa voix et sa démarche assurée suffisait à mettre son nom sur son identité. « Tu me cherchais, peut-être ? ». Une simple interrogation dotée d'une certaine désinvolture. Un ton si ironiquement arrogant qu'il déclinait ainsi une toute autre version de sa personne. Il possédait un tempérament impulsif et colérique qui ne calait que sa rythmique sur le refrain de ses émotions. Des émotions qu'il peinait à gérer et à vouloir réelles bien des fois. Des émotions qu'il étouffait pour ne pas en faire paraître des faiblesses, des instants où il pourrait se montrer vulnérable aux yeux d'autrui. Et puis, il avait également cette part de vérité chez lui qui ne s'éveillait sous la protection de la confiance, un besoin de tout comprendre. Un sentiment qu'il avait apprivoisé avec toi  durant un temps avant de se perdre à nouveau. Tu lui tournes toujours le dos, un moyen de ne pas croiser l'amplitude colorée et intense de ses yeux, un moyen également de contrôler une situation que tu n'avais pas prévu et qui te prenait de cours. « Tu as l'air en forme ». Te dit-il en laissant un sourire se dessiner sur ses lèvres. Suite à sa réplique courte, tu ne peux t'empêcher d'émettre un rire froid, narquois. L'instant était ironique et ridicule. Après un accident de voiture,  plusieurs jours à la clinique, des tonnes d'examens, des séances de kinés et un bon nombres de questions sans réponses et d'incertitudes, l'air d'être en forme était une apparence. Il se moquait de toi par dessus le marche ou bien le faisait-il exprès ? Tu te détournes légèrement sur le coté, juste assez pour l'apercevoir  sans pour autant le regarder en face, cela serait lui accorder bien trop d'importance. « Ta blague est de mauvais goût. Si cela peut te rassurer de me voir en forme alors ne te gêne pas et fait taire ta culpabilité un peu plus. C'est plus facile pour tout le monde. ». Ton timbre de voix est on ne peut plus limpide mais teinté d'un calme où la rancœur vibre tel un battement de cœur. Bien que l'on te connaisse pour ton esprit communicatif et fidèle il n'en demeurait pas moins que ton tempérament pouvait être l'opposé. Tu es rancunière et le ressentiment amer. « Je peux t'aider ? ». Leo revenait a l'essentiel, cherchant par la même occasion une explication, une raison à ta présence sur le lieu de résidence de sa sonorité. Il range ses gants à l'arrière de son pantalon d'équitation, une activité sportive qui dépeignait une partie de lui-même. Il appréciait monter à cheval, tu l'avais pratiquer à de nombreuses reprises, c'était pour lui comme une seconde nature. Un peu comme toi avec le tennis mais désormais cette idée est un doute entouré d'un point d'interrogation. « Je venais juste te ramener tes affaires. ». Déclares-tu toujours sur le même ton avant de le poser sur le sol. Etant donné que tu étais resté chez tes parents quelques temps, tu n'avais pas eu l'occasion de retrouver ta chambre au campus. Désormais c'était chose faite et si tu voulais mettre tout ça derrière-toi tu n'avais pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i've learned love needs expression. (r/leo)   

Revenir en haut Aller en bas
 
i've learned love needs expression. (r/leo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Expression
» Let Love Lead The Way [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paths of glory :: I - ALL THE LITTLE THINGS. :: RP/SUJETS-