AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ⊹ everybody wants to rule the world

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ⊹ everybody wants to rule the world   Sam 15 Aoû - 10:43




fray, penn.
▪️ we can be heroes. ▪️
credits © qilberts.tumblr.

◮ postcards and polaroids.
PRENOM(S) NOM ▪️ Penn Jonah Leo Francois Fray.
AGE, DATE ET LIEU DE NAISSANCE ▪️ vingt-cinq ans, 20/02/90, Atlantic City, dans le New Jersey.
ORIGINES ▪️  américaines et françaises.
STATUT CIVIL ▪️  obstinément célibataire.
ETUDES/METIER(S) ▪️  étudiant en médecine dont les études sont financées par des parents richissimes.
CONFRERIE ▪️  il a intégré les Alpha Phi Alpha il y a quelques années et il s'y sent très bien. Avec ses notes irréprochables, son don pour l'organisation et sa rancune tenace, ils étaient plus ou moins fait pour intégrer cette fraternité.
TRAITS DE CARACTERE ▪️  têtu comme un âne, incroyablement futé et irréfléchi, tout à la fois, inconscient, un peu maniaque sur les bords, organisé, terre-à-terre, obstiné, intrépide, passionné, susceptible, semble en permanence sur la défensive, chiant, gourmand, avait l'habitude d'être un véritable idéaliste et l'est toujours un peu, charismatique, solitaire sur les bords (parfois, il a juste envie d'envoyer tout le monde chier et d'être un peu au calme), impatient, bavard, hargneux, indélicat, un brin obsessionnel.
GROUPE ▪️  student.

◮ do it now, regret it later.
Que pensez-vous des confréries en général ? Les confréries, il aime bien ça, Penn. A son sens, c'est l'un des grands classiques d'une vie universitaire. Ca permet de créer des groupes, c'est le fondement d'amitiés qui dureront plus ou moins longtemps aussi. Il sait pertinemment que les gars qu'il côtoie chez les Alpha Phi Alpha, il les oubliera peut-être à la seconde où il quittera Saint Acius, mais en attendant, ils constituent une sorte de seconde famille pour lui. Une famille où règne parfois l'amour vache et encore plus au sein de la famille qu'il a choisit d'intégrer où c'est un peu en mode tolérance zéro, mais il aime ça. Il aime l'ambiance, il aime appartenir à quelque chose. Il trouve ça plaisant et fun. Il considère qu'il faut considérer les confréries avec une certaine légèreté. A partir du moment où on prend ça trop au sérieux, ça vire au pathétique, aux yeux de Penn du moins. Il n'en souffrirait pas d'être sans confrérie, loin de là, mais il est bien où il est.
Que pensez-vous de la décision d'augmenter le quota de bourses? Pour être honnête, il s'en fou un peu, peut-être car il s'identifie pas du tout à ces gens qui ont besoin d'avoir une bourse pour intégrer ce campus. Il n'est pas déconnecté de la réalité et n'a rien du cliché du gamin pourri gâté, mais il n'en est pas moins un garçon chanceux qui peut compter sur l'argent de maman et papa depuis toujours et qui mène de ce fait une existence dite "privilégiée". Néanmoins, il estime ne pas avoir intégré Saint Acius grâce au piston de papa et maman. Ils financent ses études et c'est très bien, mais Penn s'estime méritant. Il ne serait pas dans cette université si ses notes ne vrillaient pas la perfection. C'est l'important. En fait, Penn préfère sans doute fréquenter des élèves moins fortunés, mais brillants, que des fils et filles à papa qui se contentent du strict minimum et ont des notes plus passables. Ce qui compte, c'est le boulot.

( 1 ) Penn Fray est un habitué des hôpitaux depuis ses plus jeunes années, au grand dam de ses parents (même si, coup de bol, l'hôpital, c'est le lieu où ils bossent). Fan au delà des limites des histoires de super-héro , il s'est convaincu assez tôt qu'il en était un, lui aussi, à sa façon. Qu'il était fort et apte à changer le monde. Qu'il était invincible. C'est à cette époque qu'au court d'un petit séjour à l'hôpital, il a été diagnostiqué comme souffrant d'une insensibilité congénitale à la douleur. Même si c'est une maladie, Penn s'est toujours refusé à voir ça comme un handicape. Il sait que ce n'est pas saint, mais tout de même, être privé de douleur, il y a pie en ce monde. ( 2 ) Il a un petit frère qui a huit ans de moins que lui. Ils s'entendent bien, enfin ils s'entendent comme des frères. Parfois, ça dérape, ça s'engueule, mais ça fini toujours par se réconcilier. ( 3 ) Ses parents sont tous les deux médecins et sans exercer une pression particulière sur lui, ils ont néanmoins toujours un peu orientés Penn dans cette voix. Par chance pour eux, il a, pour une fois, fait exactement ce qu'ils attendaient de lui : il s'est décidé à marcher dans leurs traces. ( 4 ) Il a quelques facilités en cours (une excellente mémoire visuelle, notamment) et sans être le cliché de l'intello, il a toujours bossé et a un dossier plus ou moins irréprochable. Il n'est pas parfait et il peut être totalement cauchemardesque, mais sur le plan scolaire, il est quasiment irréprochable. ( 5 ) Il a perdu sa virginité à l'âge de dix-huit ans avec une copine d'enfance dans la classe de laquelle il était depuis la maternelle. Ce n'était pas hyper romantique. Penn est pas franchement romantique comme garçon. Il a pratiquement jamais été en couple. Faut croire que ça l'attire pas des masses où alors c'est juste qu'il a pas encore rencontré LA fille. ( 6 ) Il n'aime pas beaucoup conduire depuis qu'il a eut accident il y a six ans. Il a faillit laisser sa vie ce jour-là et même s'il était pas au volant, ça a créé chez lui une peur de la voiture. Il conduit néanmoins, car bon, des fois il ne peut juste pas faire autrement et aussi car il refuse de laisser ce fichu accident avoir un trop gros impact sur sa vie (plus le fait d'avoir perdu trois amis, ahum). ( 7 ) Sa mère est française et a rencontré son père lors d'un voyage aux Etats-Unis qui a finit par s'éterniser. A la suite de ça, ils se sont installés à Atlantic City et ils ont formés leur famille là-bas. Penn est cependant allé maintes fois en France notamment quelques semaines l'été depuis qu'il est tout petit. Une façon pour sa mère d'assurer le lien avec la famille maternelle, mais aussi de faire en sorte que ses garçons, Penn et son petit frère donc, apprennent à parler sa langue à elle. Elle a notamment chanté des chansons en français aux garçons quand ils étaient petits et il est fréquent qu'elle leur parle dans cette langue. Penn est à ce jour totalement bilingue. ( 8 ) Il n'est pas particulièrement moqueur, mais quand il voit quelqu'un qui lit son horoscope, c'est juste plus fort que lui. Croire en l'astrologie, c'est à son sens le summum de l'idiote et de la naïveté.



pseudo/prénom ▪  Leslie âgevingt ans  avatarSam Claflin, mon amour   personnageinventé avisjoli forum, très attirant. (à) autrevotre réponse ici



Dernière édition par Penn Fray le Sam 15 Aoû - 15:24, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ⊹ everybody wants to rule the world   Sam 15 Aoû - 10:44



broken angel

« Ils veulent ma peau, je te jure. Ils vont finir par me tuer. » Ronchonna Penn dans sa barbe tout en refermant aussi doucement que possible la fenêtre de sa chambre. Une fois que ce fut chose faite, il se retourna vers sa meilleure amie avec son sourire de vainqueur dessiné sur le visage. « Tadaaa » lança-t'il gaiement, mais pas trop fort néanmoins. Ils étaient encore trop près de chez eux pour être assurés que les choses ne s'apprêtaient pas à tourner au drame. « Enfin libre, allez, on bouge » lança-t'il avant de décamper sans perdre une seconde plus. Au bout de quelques secondes, il entendit Chloé qui le suivait, les semelles de ses chaussures s'enfonçant dans la pelouse humide des Fray. « Qu'est-ce que ton frère fiche dans ton lit, au fait ? » Penn qui était arrivé au bord de la route poussa un soupire en jetant un regard derrière lui, vers Chloé et vers leurs maisons à tous les deux. « Ils se sont mis en tête de me surveiller jour et nuit. Résultat, je me retrouve avec une alarme-bébé dans ma chambre. Non, mais franchement, ils veulent m'entendre respirer. Tellement paranos. J'ai du filer de l'argent et tous les chocolats qui traînaient dans ma chambre à Jules pour qu'il accepte de dormir dans ma chambre cette nuit. Bon, s'ils se mettent en tête de le surveiller lui, je serais foutu, mais bon, j'ai pas le temps de m'en inquiéter. Tu viens ? » Chloé acquiesça et resserra les pans de son manteau en laine bleue autour d'elle. Les deux amis se mirent à marcher en silence dans le quartier qu'ils connaissaient l'un comme l'autre comme leur poche, même dans l'obscurité de la nuit. Une fois arrivés à une distance raisonnable de leurs maisons à tous les deux, Penn sortit son smartphone de la poche intérieur de son cuir chocolat et passa un coup de fil à Ross Wells. « Vous arrivez bientôt ? On vous attend, j'ai réussi à m'échapper. » La voix de Ross était bourrue et il beuglait presque dans le combiné. Il était déjà bourré. « On est là dans, genre, deux minutes. Bordel, Anna est chaude comme la braise, tu vas halluciner. » Un petit sourire aux lèvres, Penn roula des yeux avant de raccrocher. Il avait à peine ranger son téléphone que la voiture de Ross s'arrêtait à côté d'eux. La portière s'ouvrit de l'intérieur et d'un signe de tête, Penn invita Anna à passer devant lui. Il referma pour sa part la porte juste derrière elle et s'installa sur le siège passager, à côté de son meilleur ami. « Alors ? Alors ? T'as vu Anna ? Tu l'as vu ? » L'harcela-t'il directement d'une voix criarde, comme si la fille en question se trouvait pas sur la banquette juste derrière eux. Penn adorait Ross. Vraiment. Il était également sans doute dan le top des gens qui le connaissaient le mieux sur cette terre et de ce fait, il s'accordait le droit de pouvoir affirmer que le Ross bourré était un type incroyablement lourd et mal élevé. C'était un secret pour personne : Ross avec un coup dans le nez, c'était le cliché du type sur lequel on n'a pas envie de tomber en soirée. M'enfin, ça restait Ross Wells et ça avait beau être un véritable boulet, c'était le boulet de Penn. Il assumait totalement. Si ça, c'était pas de l'amitié. « Nan, j'ai vu que toi jusque-là et quel spectacle » commenta Penn, se foutant gentiment de lui. Avec un petit grognement, il se pencha vers l'avant pour choper sous son siège une canette de bière dans le pack ouvert à ses pieds. A peine s'était-il redressé, la canette à la main, que deux bras se nouèrent autour de lui, depuis l'arrière de la voir. Il reconnu sans mal Chloé à l'odeur de mandarine du shampoing qu'elle utilisait depuis plus ou moins toujours. « Dis, tu m'en files une ? » Lui demanda-t'elle et Penn s'exécuta en lui filant celle qu'il avait à la main. « Merci » souffla-t'elle avant de lâcher Penn pour tourner son petit visage en forme de coeur vers Ross qui choisissait une station de radio avant de repartir. « Oh et Anna, qui entends tout, au cas où ça t'échapperait, me fais te dire que tu n'es qu'un gros pervers » lança-t'elle avant de disparaître à nouveau à l'arrière de la voiture. Penn arqua un sourcil à l'intention de son ami qui poussa un gros soupire. « Rah, ce qu'elle est chiante ta copine, c'est quoi son nom déjà ? Laurie ? Nan, ça finit en "é". Aimée ? Zoé ? » Penn ouvrit la bouche pour répondre mais Chloé le devança. « C'est Chloé et j'entend tout, souviens toi » Penn gloussa et ouvrit la vitre de la voiture de Ross. A l'instar de tous les autres, avec leurs parents fortunés, Ross Wells roulait dans une superbe voiture qu'il s'était vu offrir par maman et papa lorsqu'il avait (enfin) décroché son permis, après trois tentatives ratées. Penn adorait le souligner, même si c'était franchement pas nécessaire : Ross avait une conduite si saccadée que c'était pas difficile de deviner qu'il en avait bataillé à ce niveau. Penn était habitué et il avait quasiment plus de haut le coeur maintenant. Il sortit un paquet de cigarettes de son blouson et en alluma une avec un petit briquet en argent. Avec un papa et une maman médecins, il avait décidé de ne pas s'exposer à une engueulade mémorable sur les méfaits du tabac et avait donc prit la décision de cacher à ses derniers qu'il fumait. Il savait que c'était mauvais pour la santé, mais c'était tellement bon pour ce qui était de se vider la tête. Ca le détendait comme rien d'autre n'y parvenait. A part peut-être ses longues conversations avec Chloé le soir avant de dormir. Enfin bref. Ils roulaient à présent, en direction d'un coin plus animé de la ville et Penn était assez pensif, la tête tournée vers l'extérieur, tirant quelques taffes tout en écoutant le brouhaha des conversations dans le véhicule mêlé à la chanson « She Will Be Loved » qui passait à la radio. « J'adore cette chanson ! Monte le son ! » Beugla Anna Penn-se-souvenait-plus-de-son-nom. Il roula des yeux, mais s'exécuta quand même et fit tourner un bouton. Les filles se mirent beugler les paroles de la chanson et un petit sourire étira les lèvres de Penn. Il se sentait bien. Et puis, tout d'un coup, ils percutèrent de plein fouet une voiture et ce fut comme si tout d'un coup, les choses se passaient au ralentis. Penn fut projeté en avant, mais retenu par sa ceinture. Il eut le temps de voir les cheveux blond pale d'Anna, la fille chaude comme la braise, tandis que cette dernière, détachée, était elle aussi projetée en avant. Elle alla se heurter au pare-brise qui éclata en mille morceaux sous l'effet du choc. Penn eut le temps de lâcher dans un murmure le prénom de Chloé avant que le monde se fasse tout noir autour de lui, Adam Levine beuglant encore dans ses oreilles.

(✰)

Il avait vingt ans alors. Il n'y eut pas de survivants dans cette voiture, si ce n'est lui. Il se réveilla à l'hôpital, sa mère pleurnichant à son chevet et elle l'avait serré très fort en le voyant enfin ouvrir l'air yeux, l'air incroyablement hagard et fatigué. La dernière fois qu'elle lui avait l'effet d'être aussi apeurée, c'était quand on lui avait diagnostiqué son insensibilité congénitale à la douleur, une quinzaine d'années plus tôt. Elle avait pleuré longtemps encore après qu'il se soit réveillé, avant de finalement sécher ses larmes qui tenaient plus du soulagement désormais. Ils avaient finis par quitter l'hôpital et Penn s'était sentit incroyablement seul. Son monde s'était écroulé en une nuit et il n'avait de cesse de se répéter le trajet en voiture. Il avait été vraiemnt stupide. Laisser conduire Ross, déchiré comme il était, c'était de la pure inconscience. Il était déjà pas doué au volant quand il était sobre... Etait. Ross était mort. Bon sang. Cinq ans après l'accident, Penn se retrouva avec sa mère dans leur cuisine. Ca tombait un dimanche, cette année-là et maman Fray avait décidé de préparer aux trois hommes de sa vie un repas gargantuesque. Penn n'avait pas très faim et aurait préféré être ailleurs, mais il était habitué à ce que sa mère devienne une mère poule en puissance tous les ans à cette période de l'année. Penn savait qu'elle n'avait jamais de s'inquiéter pour lui et plus particulièrement depuis cet accident qui lui avait enlevé ses amis. De l'eau avait coulé sous les ponts, mais ce ne serait jamais suffisant. Penn avait beau avoir grandit et être devenu un étudiant en médecine brillant très impliqué dans ses études ainsi que dans sa confrérie, il redevenait toujours le Penn de vingt ans qui s'était fait la malle un soir de semaine pour une virée en voiture et qui avait échappé de peu à la mort, mort qui avait prit à son pied en n'épargnant personne en dehors de lui cette nuit là. « Et je ne t'ai pas dis ! Ce matin, je suis passé à ta boulangerie préférée, tu sais, la petite avec la jolie devanture, à côté de ton ancienne école primaire et je t'ai pris des cupcakes, tes préférés, ceux dont le glaçage est... Penn ! » Hurla Aline Fray en bondissant en direction de son fils aîné. Ce dernier sursauta et baissa les yeux sur sa main qui était en train de bruler sous l'eau brulante coulant du robinet. Il la dégagea de l'eau et coupa le robinet. Sa mère prit sa main rougie sur le champ. Des cloques commençaient déjà à apparaître. « Bon sang, Penn ! » Beugla-t'elle, la colère et l'inquiétude faisant vibrer sa voix. Elle le fit s'assoir sur une des chaises de la cuisine et partit chercher de quoi le soigner. Penn reluqua sa main en attendant. A vue de nez, ça n'avait pas l'air si grave que ça. Il n'avait rien sentit. Du fait de son insensibilité à la douleur, il ne percevait pas ce genre de choses et c'est ainsi qu'il pouvait rester un moment avec de l'eau bouillante coulant sur sa main. C'était à la fois cool, car il ne souffrait pas et foncièrement dangereux aussi. C'était une maladie et personne ne lui permettait de l'oublier, encore moins sa mère. Celle-ci revenait déjà avec des produits et des bandages, le visage assez pale. « Je peux le faire tout seul maman, j'ai plus dix ans. » « Chhh, laisse moi faire, d'accord ? » Penn se fendit d'un petit haussement d'épaules. Bon, si ça lui faisait plaisir. Il détourna ses yeux de sa main amochée tandis que sa mère s'occupait de le soigner. Il laissa son regard vagabonder dans la pièce, le coeur lourd, mais pas à cause de la douleur qu'il n'éprouvait pas. Ca ne l'avait jamais affecté, y compris lorsque ça tournait un peu au drame. Non, il avait le coeur lourd car comme toujours en cette période sombre de son année, il était pensif. Il essayait de restituer les visages de Ross, de Chloé et puis d'Anna, Anna qui n'avait jamais été qu'un joli visage aux traits flous et au long cheveux blonds. Même les traits du joli petit visage de poupée de Chloé Bennett n'étaient plus limpides dans sa mémoire. Chloé. Chloé dont les parents habitaient toujours dans la maison voisine. Chloé qui était si joviale, si mignonne et qui ne serait jamais montée dans cette voiture si Penn n'avait pas décidé de grimper à l'extérieur. Penn qui aurait put rester chez lui, à dormir dans sa chambre comme il était sensé le faire. Il s'en voulait encore. Il s'en voulait pour Chloé, pour Ross et même pour Anna. Il s'en voulait même encore après tout ce temps. Il était toujours un garçon assez bavard et assuré, mais il ne s'était jamais réellement lié à des gens comme ça avait put être le cas par le passé après avoir perdu Chloé et Ross. Il avait trouvé sa place au sein d'une fraternité et avait de ce fait trouvé des frères pour lui tenir des compagnies. Le fantôme de Ross Wells persistait néanmoins, planant au dessus de lui, avec son rire idiot et ses commentaires à l'occasion salaces. Enfin, il l'ignorait. Que pouvait-il bien faire d'autre ? Il se devait d'avancer.


Dernière édition par Penn Fray le Sam 15 Aoû - 14:35, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ⊹ everybody wants to rule the world   Sam 15 Aoû - 11:03

SAM
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ⊹ everybody wants to rule the world   Sam 15 Aoû - 11:05

Lily merci beaucoup. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Fraser Flint
◦ molten eyes and a smile made for war
avatar

Messages : 257
Date d'inscription : 02/07/2015
Id Card : kj apa (©hershelves).
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : 22 yo.
Job/studies : senior, philosophy major.

WINGS OF A DREAM.
Money:
Contacts:
Disponibilité :

MessageSujet: Re: ⊹ everybody wants to rule the world   Sam 15 Aoû - 11:13

Bienvenue, je file réserver le monsieur.

_________________
―― It’s all messy: the hair, the bed, the words, the heart. life.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ⊹ everybody wants to rule the world   Sam 15 Aoû - 11:21

merci beaucoup. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Lyle Park
hotter than hell
avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 07/06/2015
Id Card : im jaebum © mine.
Pseudo : maknae, minh.
Age : twenty-three.
Job/studies : fifth year ▪ intl relations (ms; global affairs)
Acitivities : baseball team
House : alpha phi alpha (treasurer)
Status : keeping his wedding ring around his neck.

WINGS OF A DREAM.
Money: $$$$$$
Contacts:
Disponibilité :

MessageSujet: Re: ⊹ everybody wants to rule the world   Sam 15 Aoû - 11:27

Sam
Bienvenue.

_________________

“what a shame we all remain such fragile broken things, a beauty half betrayed. still there are darkened places deep in my heart, there's a tiny spark. oh glory, cme and find me.. ”  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pathsofglory.bbfr.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ⊹ everybody wants to rule the world   Sam 15 Aoû - 11:32

merci. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Bram Czerny
be yourself no matter what they say.
avatar

Messages : 325
Date d'inscription : 07/06/2015
Multinicks : roza lance.
Id Card : jamie dornan - soapflakes (avatar). - tumblr (sign).
Pseudo : l'oisillon bleu.
Age : twenty-nine yo.
Job/studies : english literature professor.
House : former member alpha phi alpha.
Status : single father.

WINGS OF A DREAM.
Money: $$$$$$.
Contacts:
Disponibilité : (dani, armie, shepp, amy).

MessageSujet: Re: ⊹ everybody wants to rule the world   Sam 15 Aoû - 12:04

Bienvenue parmi nous I love you

_________________
the moment that you wander far from me, i wanna feel you in my arms again, and you come to me on a summer breeze keep me warm in your love and then softly leave.  w/ bee gees.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ⊹ everybody wants to rule the world   Sam 15 Aoû - 12:09

merci. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Akane Mori
= she was born free, let her run wild.
avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 06/08/2015
Multinicks : holden clarks.
Id Card : dua lipa ; avatar © .
Pseudo : MAKNAE ○ minh.
Age : twenty-two.
Job/studies : first year (MA) in arts and theater.
Acitivities : co-captain of the cheerleading team.
House : ...
Status : single.

WINGS OF A DREAM.
Money: Who cares.
Contacts:
Disponibilité : off (bram, jules).

MessageSujet: Re: ⊹ everybody wants to rule the world   Sam 15 Aoû - 15:28

Un alpha phi tout est nickel!
Je valide, bon jeu ici, n'oublie surtout pas de venir recenser ton personnage dans ce sujet une fois que tu auras le temps. I love you

_________________

If you try to tame her she will fly away, because pretty little spirits like her, never like to be caged.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ⊹ everybody wants to rule the world   Sam 15 Aoû - 15:37

merci beaucoup et je file faire ça. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ⊹ everybody wants to rule the world   

Revenir en haut Aller en bas
 
⊹ everybody wants to rule the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Holly Holliday ~ You don't have to be cool to rule my world
» God Save the queen- English Rule the world and I speak English
» everybody wants to rule the world
» Everybody wants to rule the world { HARLAN
» (Alastar) everybody wants to rule the world

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paths of glory :: I - ALL THE LITTLE THINGS. :: FICHES PRESENTATION-